• Conventions d'écriture - fictions de style théâtre

    Bonjour à tous, à toutes :)

    Dans cet article, je vais vous parler de quelques conventions d'écriture qui me semblent importantes pour débuter.

    La plupart des débutant(e)s que j'ai connus écrivaient des fictions de style théâtral, aussi c'est par cette partie que je vais commencer (vous retrouverez l'autre dans un prochain article).

    Début type de l'une de ces fictions (par moi, en copiant et en condensant la plupart des défauts que j'ai pu voir à part les fautes d'orthographe: rassurez vous, j'ai fait la pire merde possible et tout ce que j'ai lu était mieux que ça :') ):

    Yuna "pleure": me laisse pas toute seule je veux pas rester là
    Mel: mais je peux pas rester là les loups vont me manger!
    Yuna "lui tendit la main": mais tu peux me porter!
    Mel: je suis pas assez forte pour te porter
    Yuna: oui mais tu peux quand même essayer de me porter!
    Les loups: "crient"
    Mel: bon d'accord.

    Elle essaya de soulever l'enfant aux cheveux blonds mais sa petite sœur était trop lourde pour elle. Donc elle ne put pas aller bien loin. Et Yuna ne pouvait plus marcher.

    Si vous voyez les gros défauts de ces quelques lignes, vous pouvez ne pas lire cet article x)

     

    Défaut 1: la mise en situation. Bon, le style théâtre n'aide pas à la mise en scène -c'est pourquoi je dis style théâtre et pas théâtre (ni que je ne parle du genre théâtral), puisque les fictions utilisant ce genre de dialogues comportent également le plus souvent de petits passages de texte décrivant la situation, le lieu ou le moment.... mais pas toujours! Et c'est là le principal défaut de ce petit texte: on est où là? Tout le monde s'en fout ou bien?! C'est qui Yuna, c'est qui Mel, c'est qui la blonde, c'est qui la petite, de qui on parle? Pourquoi y'a des loups, qu'est-ce qu'elles foutent là ces connes?! Bon, je suis mauvaise langue. Grâce à la dernière réplique dite par Mel, on sait que le "elle" peut la désigner, mais la structure de la phrase suivante: "elle essaya de soulever l'enfant aux cheveux blonds mais sa petite sœur était trop lourde pour elle" est très confuse. Décrire les personnages c'est bien mais quand on comprend pas qui est qui, ça va pas. Et le "petite sœur" et le second "elle" peuvent désigner aussi bien l'une que l'autre.

    Il n'y a aucune mise en situation. Ici, j'espère que vous êtes des super médiums et que vous avez compris touts seuls que Yuna est la petite sœur, Mel la grande, et qu'elles sont perdues toutes les deux dans la forêt la nuit. Comment ça ça vous étonne? Ah, merde, je vous ai rien dit :')
    Mon conseil pour pallier au manque de mise en scène: n'hésitez pas à rajouter de petits passages de description et à utiliser les prénoms des personnages autrement que pour dire qui parle, comme dans l'exemple ci-dessous:

    Les deux sœurs étaient perdues entre les arbres. Elles étaient venues pique-niquer dans la forêt et, alors qu'elles jouaient, la nuit était tombée sans qu'elles s'en aperçoivent. Alors, Yuna avait trébuché sur une racine et s'était tordu la cheville...

    Yuna "pleure": me laisse pas toute seule je veux pas rester là
    Mel: mais je peux pas rester là les loups vont me manger!
    Yuna "lui tendit la main": mais tu peux me porter!
    Mel: je suis pas assez forte pour te porter
    Yuna: oui mais tu peux quand même essayer de me porter!
    Les loups: "crient"
    Mel: bon d'accord...

    Elle essaya de soulever sa petite sœur, mais l'enfant blonde était trop lourde pour Mel, elles ne purent donc pas aller bien loin... et Yuna ne pouvait plus marcher.

    Là c'est toujours pas fameux, mais au moins on comprend quelque chose :')

     

    Défaut 2: les didascalies. Les didascalies sont les éléments propres au théâtre que l'on retrouve dans les pièces écrites (mises en forme comme ceci) mais également dans de nombreux blogs RP Ekla, où le règlement impose par convention de mettre ses actions entre *, convention reprise également dans de nombreux floods en commentaires. Ici, la marque utilisée pour indiquer les didascalies, donc les actions des personnages pendant leurs répliques est les guillemets ("). Les guillemets sont une marque de ponctuation utilisée pour délimiter les dialogues ou les citations (les pensées étant par convention écrites en italique); qui ne conviennent donc pas du tout pour l'écriture d'une didascalie.

    De plus, ici il y a une didascalie au présent et l'autre au passé simple. Le passé simple est un temps du passé et ne convient donc pas aux didascalies: la didascalie indique l'action se déroulant pendant la réplique, elle doit donc être au présent, autrement l'action se sera déroulée avant votre réplique (donc soit durant la réplique précédente, soit durant une phase narration). Toutes vos didascalies doivent être formulées de la même façon. Vous pouvez soit les mettre au présent (exemple: pleure) soit les mettre au participe présent (exemple: pleurant).
    La mise en forme ne les distingue pas non plus du reste du texte.

    Et enfin, cette phrase: "les loups: *crient*". Non. Si votre/vos personnage/s ne parlent pas et ne font qu'effectuer une action, faites une phrase et c'est tout. Vous pouvez la mettre en didascalie, comme ceci:

    Les loups crient.

    Ou encore la mettre dans une phase de narration qui vous permettra d'obtenir une atmosphère plus intense, comme ceci: Le vent leur apporta les cris des loups, les faisant frissonner.

    Mon conseil pour vos didascalies: placez-les entre le nom du personnage qui parle et les deux points indiquant le début de la réplique (et n'oubliez jamais ce deux points très important!), pour que ce soit bien clair. De plus, n'oubliez pas de les distinguer du reste du texte en les mettant par exemple entre * ou en italique entre ().

    Les deux sœurs étaient perdues entre les arbres. Elles étaient venues pique-niquer dans la forêt et, alors qu'elles jouaient, la nuit était tombée sans qu'elles s'en aperçoivent. Alors, Yuna avait trébuché sur une racine et s'était tordu la cheville...

    Yuna (pleurant): me laisse pas toute seule je veux pas rester là
    Mel: mais je peux pas rester là les loups vont me manger!
    Yuna (lui tendant la main): mais tu peux me porter!
    Mel: je suis pas assez forte pour te porter
    Yuna: oui mais tu peux quand même essayer e me porter!

    Le vent leur apporta les cris des loups, les faisant frissonner.

    Mel: bon d'accord...

    Elle essaya de soulever sa petite sœur, mais l'enfant blonde était trop lourde pour Mel, elles ne purent donc pas aller bien loin... et Yuna ne pouvait plus marcher.

     

    Défaut n°3: la ponctuation. Vous aurez sûrement remarqué la non-ponctuation de mon extrait. Les parties modifiées sont bien ponctuées, mais le dialogue est horrible :') mettez de la ponctuation! Vous en verrez les règles élémentaires dans cet article. Sinon, très grossièrement, vous devez savoir qu'un point = une pause moyenne terminant une phrase; des points de suspension = une pause longue laissant une phrase en suspens; et une virgule = une pause courte séparant différents éléments d'un même ensemble. Le cas du point-virgule est un peu plus particulier, aussi je vous recommande de ne pas l'utiliser si vous ne savez pas vraiment à quoi il sert.

    Mon conseil pour la ponctuation: lisez votre texte en y mettant toute l'émotion que vous y verriez si la scène était réelle. Je pense que cela peut vous aider à placer la ponctuation. (dans l'extrait ci-dessous, la ponctuation du dialogue a été modifiée).

    Les deux sœurs étaient perdues entre les arbres. Elles étaient venues pique-niquer dans la forêt et, alors qu'elles jouaient, la nuit était tombée sans qu'elles s'en aperçoivent. Alors, Yuna avait trébuché sur une racine et s'était tordu la cheville...

    Yuna (pleurant): me laisse pas toute seule, je veux pas rester là!
    Mel: mais je peux pas rester là, les loups vont me manger!
    Yuna (lui tendant la main): mais... tu peux me porter!
    Mel: je suis pas assez forte pour te porter...
    Yuna: oui, mais tu peux quand même essayer de me porter!

    Le vent leur apporta les cris des loups, les faisant frissonner.

    Mel: bon... d'accord...

    Elle essaya de soulever sa petite sœur, mais l'enfant blonde était trop lourde pour Mel, elles ne purent donc pas aller bien loin... et Yuna ne pouvait plus marcher.

     

    Défaut n°4: le vocabulaire et niveau de langage. Pour les passages modifiés, j'ai pris soin de ne pas mettre de répétitions, mais dans le dialogue, qui est le phare de la scène, le vocabulaire est répété, pauvre et limité, ce qui gêne la lecture.
    PS: les grandes sœurs égoïstes tout le monde les déteste alors changez moi ce "je peux pas rester là!" et fissa!!

    Mon conseil pour pallier à la pauvreté du vocabulaire: variez vos mots, utilisez les synonymes et les périphrases, mais tout en veillant à garder un style de vocabulaire adapté à vos personnages. Dans le cas d'un récit à la première personne, le style des répliques du personnage devra avoir le même type de vocabulaire et le même type de langage que le style de la narration. Utilisez un niveau de langage adapté à la situation: un prof n'utilisera pas l'argot ou les mots familiers (tels que "gars" ou "meuf"), ni ne parlera en verlan; que ce soit avec ses élèves ou en privé, il aura un niveau de langage plus élevé que celui par exemple d'un ado (alors lui par contre faites-le dire des grossièretés, parler en verlan et tout ce que vous voulez vous pouvez vous faire plaisir, son niveau et son style de langage dépendra uniquement de son milieu de vie...); et n'oubliez pas d'adapter les tics de langage de vos personnages à leur personnalité :3. Dans l'extrait ci-dessous, les répétitions ont été ôtées tout en gardant un vocabulaire enfantin.

    Les deux sœurs étaient perdues entre les arbres. Elles étaient venues pique-niquer dans la forêt et, alors qu'elles jouaient, la nuit était tombée sans qu'elles s'en aperçoivent. Alors, Yuna avait trébuché sur une racine et s'était tordu la cheville...

    Yuna (pleurant): me laisse pas toute seule, je veux pas rester là!
    Mel: tu sais qu'on peut pas, il y a des loups...
    Yuna (lui tendant la main): ... tu peux me porter??
    Mel: je suis pas assez forte pour ça...
    Yuna: tu peux quand même essayer!

    Le vent leur apporta les cris des loups, les faisant frissonner.

    Mel: d'accord...

    Elle essaya de soulever sa petite sœur, mais l'enfant blonde était trop lourde pour Mel, elles ne purent donc pas aller bien loin... et Yuna ne pouvait plus marcher.

     

    Le texte manque aussi d'émotions, mais c'est normal dans un extrait aussi court. Faire passer une émotion rapidement demande un skill que certains n'ont pas de façon innée, mais acquièrent au fil du temps.

     

    Voilà! J'espère que cet article vous aura plu et qu'il aura pu vous servir à quelque chose :) je vous retrouve dans quelques jours pour un article sur la ponctuation et la façon de l'utiliser!

    >Retour à la liste des tutoriaux


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Avril 2016 à 17:09

    Cc cette article est super utile j'ai compris plein de chose et aussi a quelle point je fait des fautes quelle idiote ^^  mais bon chui comme ça enfin bref continue a mettre ce genre d'article stp ^^ c super utile en tout cas pour moi merci ^^ ps : je sais que je mais trop de smiler mais j'adore ^^!

      • Mardi 26 Avril 2016 à 18:37

        Yo! Je suis contente que cet article t'aie plu et t'aie été utile :) bien sûr, je compte bien remplir la rubrique en fonction des demandes, besoins ou des idées de sujets que j'aurais à aborder ;)

        Au fait, j'ai une question: tu préfères voir sortir en premier un article sur les fictions en dialogue type roman ou des articles sur les conventions de typo ou l'orthographe?

    2
    Mardi 26 Avril 2016 à 18:52

    dialogue puisque ça il y rien pour m'aider pas d'aide ni autre ^^

    3
    Mardi 26 Avril 2016 à 19:09

    Ok, je ferai celui-là en priorité alors ;) /mais t'auras droit au reste aussi xD/

    4
    Mercredi 27 Avril 2016 à 10:47

    OUI je sais mais plus tard c fait plus tard je déprimerai à la vue de mes fautes ^^

      • Mercredi 27 Avril 2016 à 11:17

        Meuh nan ^^ tu te diras juste "mais comment je pouvais faire des fautes pareilles WTFFFFFF" ^^

    5
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:16

    ahah ou je pourrais me dire mais d'où je sort pour être aussi nul mais ce qu'est assez étrange ces que avant je parlai bien et écrivait très bien j'avais quasiment pas de fautes c trop bizzard depuis.....^^

    6
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:20

    Bah il s'est passé quoi entre les deux périodes? Tu t'es mis à lire des scans mal traduits sur Internet ou quoi? (blague)

    7
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:23

    nnnn juste un acci mais oublie c bon ^^

    8
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:25

    D'acc, comme tu veux ;)

    9
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:29

    sinon " changement de sujet ^^" je vais mettre la suite de fleur pure et je l'ai écrite en suivant tes consielle j'éspére que ca sera bon ps : merci de tkt pour moi ( voir message 6 ) ^^

    10
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:41

    Ok :) ben, je verrai la façon dont tu t'es améliorée ;) ps: c'est normal pour moi '^'

    11
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:45

    cool si tu veux j'te raconterai mes pas sur le blog c paaasss voilà ^^ "ma phrase n'a pas de sens ^^"

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:46

    Si tu veux, c'est ton choix: je vois bien que c'est un sujet disons sensible et je comprends tout à fait que tu ne veuilles pas en parler en public ;)

    13
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:51

    ^^ merci ^^ et je sais j'abuse au niveau smiley ^^

    14
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:54

    Ah non ça va niveau smileys x)

    15
    Mercredi 27 Avril 2016 à 14:30
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :