• Base - intrigue, annexes, personnages

    Bonjour! Bienvenue dans le premier article de cette rubrique. Je veux entrer directement dans le vif du sujet et je vais essayer de ne pas trop déborder sur le côté, mais je ne garantis rien vu que je rédige ça complètement sur le tas.

    Quand vous écrivez une histoire, cela entend que vous ayez une intrigue -c'est à dire un scénario avec dedans des étapes franchies par vos personnages, les péripéties...

    Dans la suite de l'article, nous allons parler un peu de mon point de vue sur les intrigues c'est à dire, selon moi comment monter le cœur son histoire, comment le respecter sur un texte long, comment rester cohérent etc.
    Ensuite, il y aura une partie plus courte sur les annexes au scénario, dans laquelle je vous parle un peu desdites annexes, de leur rôle etc.
    Enfin, je veux vous parler de vos personnages: en général, les jeunes auteurs (et moi aussi, à une époque -moins maintenant) ont pas mal de problèmes avec leurs personnages, les caractères, les émotions...

    Avertissement!! Je me moque un peu des fanfictions sur Amour Sucré dans cet article. Si vous êtes fan et que vous n'avez pas d'autodérision, passez votre chemin et ne m'insultez pas. Merci.

    I - Monter une intrigue

    L'intrigue suit, en règle générale, un schéma narratif simple qui se résume en: situation initiale (que l'on abrègera SI) - élément perturbateur (EP) - péripéties (P1, P2, P3...) - dénouement (D) - situation finale (SF).
    Cela, normalement, devrait vous rappeler vos cours de français de collège, où l'on vous explique ce que je viens de vous résumer en une phrase.

    Lorsque vous décidez d'écrire une histoire/fiction en chapitre, comme la plupart de celles que je vois sur Ekla, il faut bien vous en tenir à votre fil narratif, à votre histoire si vous préférez. Vous devez connaître au moins votre fin avant de commencer à écrire. En ce qui me concerne, je vous recommande vivement, si ce n'est pas même indispensable, de lister vos péripéties afin de savoir où vous en êtes par rapport à votre histoire de base: êtes-vous proche du début, de la fin, au milieu?

    Par exemple, si je décide d'écrire une romance (beurk), je ferai mon schéma comme il suit:

    • SI: une nouvelle arrivée dans un lycée/une fac/balestèk
    • EP: elle se fait draguer par le mec populaire BGBT (beau gosse brun ténébreux)
    • P1: meuf jalouse
    • P2: ...

    (...)

    • PX: baston! Baston! /PAN/
    • Machine quitte Machin furax, Machin retourne voir Fille Gentille et ils se réconcilient
    • SF: ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants

    Voilà un exemple-type, fait très vite-fait, juste pour vous montrer. Oui, en passant, il est naze, c'est parce que je déteste les romances et qu'à mon sens elles ressemblent toutes à ça.

    Cette liste de péripéties vous permettra également d'en ajouter plus tard, de revenir sur ce que vous avez fait sans relire tout votre texte, bref, c'est très pratique.
    A partir du moment où vous avez construit cette liste, tenez-vous-y. Sinon, vous allez partir dans tous les sens, croyez-moi: je parle d'expérience quand je dis que quand on n'a pas de fil directeur à l'histoire, on part beaucoup plus facilement en freestyle. Je n'ai aucun autre conseil à vous donner sur cette liste, à part le suivant: suivez-la! Vous arriverez à votre fin d'une façon cohérente.

    Notez-y le moindre détail à la noix si vous ne pouvez pas vous souvenir des transitions, et aucun deus-ex-machina du bullshit ne doit apparaître dans votre histoire. Par exemple, si vos personnages sont dans la merde, mettons perdus dans un désert, au bout d'un moment, deux choix:

    • Evénements plausibles:
      • trouver une oasis
      • croiser un PNJ sur un chameau, mais peu probable (je serais vous, je miserais sur l'oasis: c'est pas original, mais au moins c'est pas complètement tordu, comme les événements que je liste dans le point d'après)
      • éventuellement, pluie
      • si vous êtes une feignasse ou un(e) enfoiré(e) vous pouvez aussi tuer vos persos comme ça.
    • Evénements complètement impossibles
      • un des persos/le perso se découvre des pouvoirs aquatiques cachés (oui parce que même si on était dans Fairy Tail, vous pourriez pas faire surgir un pouvoir magique du néant. Alors là, n'y pensez même pas ^^)
      • tomber sur une ville cachée (en plein désert? Mon Q.) (et sauf si c'est la destination du/des perso(s))
      • tomber sur un dieu du néant bullshit qui file de l'eau au(x) perso(s)
      • obtention de flotte par des moyens surnaturels dans votre monde

    Vous voyez ce que j'entends par "deus-ex-machina-bullshit"?
    Votre histoire doit rester cohérente, si vos persos évoluent dans un monde réaliste, aucune créature de l'ombre ou magie ou bullshit en carton ne doit venir perturber la cohérence de l'univers. Vous pouvez créer des paradoxes ou des conventions qui peuvent paraître stupides, par exemple un monde où des sorciers utiliseraient des caméras au lieu de lancer un sort de détection; mais pas faire n'importe quoi: si le monde ne contient pas de magie, vous ne pouvez pas en intégrer parce que ça vous arrange.
    Je crois que j'ai à peu près tout dit au sujet des intrigues, parce que la cohérence est pour moi inhérente à un univers fictif, et j'ai du mal à expliquer autrement que par des exemples extrêmes cette cohérence.

    EDIT sur cette partie, j'avais oublié une chose, que m'a très gentiment rappelée Gaellah (commentaire n°1). Je vous cite son bout de commentaire, je trouve qu'elle l'a super bien expliqué:

    "Je pense qu'il faut écrire plusieurs fois l'histoire. C'est à dire qu'il faut l'écrire une fois, faire une énorme brouillon. Arriver à la fin. Personnellement, j'ai besoin d'écrire une histoire de façon chronologique, ou plutôt, comme je voudrais que le lecteur le lise à la fin. Donc je ne peux écrire la fin qu'une fois tout le reste écrit. C'est pour ça que pour moi, il faut tout écrire. Et même si c'est mal écrit, c'est pas grave. C'est comme si je me détachais d'un poids et après, je peux y revenir beaucoup plus sereinement. Je relis tout, une ou deux fois. Je pense que c'est comme ça qu'il faut faire." - Gae

    II - Les annexes

    On aborde là un sujet qui me plaît beaucoup plus, c'est à dire les annexes à vos scénarios. Vous avez votre intrigue, elle est belle, elle est magnifique, vous l'aimez, vous voulez l'épouser; et puis d'un coup vous décidez de faire des bébés avec: les annexes. Les annexes à votre scénarios sont des éléments de votre univers qui n'entrent pas, dans l'absolu, dans la rédaction propre de votre texte. Les illustrations, par exemple. Les fiches de perso. Les cartes de monde. La liste des péripéties aussi, même si elle est un peu à part vu que sans elle vous avez, genre, 2484279 fois plus de chances de vous barrer en steak. Le folklore externe (si vous faites appel à une légende, ça me paraît pertinent de la noter en entier en dehors de votre récit).

    Pour information, le seul texte long que j'aie jamais réellement fini possède les annexes suivantes:

    • la liste des péripéties, avec le début et la fin mis en valeur
    • la carte du monde dans lequel évoluent mes personnages
    • la time-line extérieure des légendes que j'ai inventées pour les besoins de l'histoire

    Mais pas les suivantes:

    • fiches perso
    • illus'

    La carte du monde n'est indispensable que si votre monde est grand, s'il se résume à maison du perso-lycée Sweet Amoris, pas la peine de faire une carte ^^ mais elle est vraiment très utile: elle évite de se perdre entre vos villes, qui pourront avoir des noms carrément bizarres selon votre récit et permet surtout de les situer et de tracer le périple de votre perso.

    Le folklore externe est utile si votre histoire repose sur d'anciennes légendes, ou si elles font corps avec la réalité. C'est vraiment pas la peine de rédiger un précis de mythologie amérindienne pour votre fanfiction sur Amour Sucré -sauf si Sweet Amoris a été construit sur un ancien cimetière indien (ce dont je doute quand même, y'a des limites à tout. Quoique, si vous faites une fanfic où Sweet Amoris a été construit sur un ancien cimetière indien, donnez-moi le lien, ça peut être marrant ^^).

    J'ai remarqué (ça va faire la transition tiens ^^) qu'une annexe que pas mal d'auteurs de fanfictions ou autres récits (mais surtout les fanfics) adorent faire, c'est la fiche perso. En général, une fiche perso qui se respecte se compose de:

    • Nom/prénom/surnom:
    • Âge:
    • Caractère:
    • Sexe:
    • Lieu de vie/classe/autre-préciser:
    • Pouvoirs le cas échéant:
    • Origine:
    • Point(s) variable(s) allant de la description physique aux goûts alimentaires en passant par les passions, les passe-temps ou la couleur des sous-vêtements (non authentique pour le dernier point).

    Cette fiche doit être un des trucs qui demandent le plus de travail à un auteur puisqu'il doit inventer son personnage et lui conférer les caractéristiques correspondant aux différents points, de façon assez détaillée en général; et c'est quelque chose que je ne comprends absolument pas. Pourquoi? Parce que cette fiche est...

    inutile!

     Je m'explique sur l'inutilité totale de ladite fiche. Tout d'abord, la plupart des auteurs qui s'échinent à faire ce genre de fiches avant l'histoire y mettent tout leur cœur et leur énergie, donc ils ne finissent jamais l'histoire par manque de motivation ou tout simplement par flemme.

    Ensuite, cette fiche ne contient presque pas d'informations utiles. Pourquoi? Vous allez utiliser tout le temps le lieu de vie du perso, donc ça ne sert à rien de le rappeler. Il en va de même pour son nom, son sexe, ses pouvoirs et son caractère -si vous êtes capables de vous tenir audit caractère, mais j'en reparle dans la partie suivante. Cela réduit les infos potentiellement utiles aux origines, âge et variables (donc facultatif). Par là, vous allez raconter toute l'histoire de votre perso entre zéro et deux fois dans tout votre récit, et plus souvent zéro que deux. Reste l'âge. Et si vous n'êtes pas capable de retenir l'âge d'une demie-douzaine (grand maximum) de persos, y'a un problème!

    J'en arrive, du coup, auxdits persos.

    III. Les personnages

    Vous vous ennuyez? Vous trouvez le temps long? Partez de suite, j'ai plein de trucs à vous dire, enfin je crois.

    Tout d'abord, vos personnages sont tous différents les uns des autres. Ils ont leur personnalité propre, leur caractère, leur histoire, leurs peurs et leurs espoirs. Ce sont presques de vraies personnes. A partir de là, soit vous réussissez votre truc et vos persos sont tous différents, soit vous vous ratez (comme dans pas mal de cas où il y a plusieurs protagonistes) et tous vos persos vous ressemblent. Oui oui. Ils vous ressemblent à vous, parce que si vous vous ratez, c'est que vous n'êtes pas capable, ou du moins pas encore, de mettre en scène un autre caractère que le vôtre.

    C'est pour ça que je vous donne ma technique de fourbe pour arriver à faire des personnages avec des caractères différents quand vous avez du mal à imaginer deux réactions différentes à une même situation: inspirez-vous de gens que vous connaissez. Ça marche vraiment super bien, ça fait super réaliste. Demandez-vous "qu'est-ce qu'aurait fait [insérez ici le nom de votre pote, de votre conjoint-e, de votre mère ou de votre chat]?" et vous avez un type de caractère disponible pour votre personnage. Il y a aussi différents personnages-types, mais je ne m'étendrai pas dessus puisque des tonnes de listes de recensement existent pour cadrer et définir ces persos. Pour moi aucun personnage ne rentre exactement dans ces cases, donc je vous donne une liste non exhaustive de traits de caractères que j'associe entre eux et donne à mes personnages. Ils fonctionnent chacun avec une question de type "que ferais-je si... ?"

    • Égoïsme > que ferais-je si je devais ne penser qu'à moi?
    • Ambition > que ferais-je si je devais penser en premier à mon élévation sociale?
    • Abnégation > que ferais-je si je me moquais de vivre ou de mourir, du moment que mon entourage survit?
    • Courage > que ferais-je si je devais atteindre mon objectif, quel que soit le prix à payer?
    • Lâcheté > que ferais-je si je devais penser en premier à ma propre survie? (réflexe = fuite devant le danger)
    • Générosité > que ferais-je si je devais penser aux autres en premier?
    • Gentillesse > que ferais-je si je devais donner le plus d'amour possible aux autres?
    • Justice > que ferais-je si j'étais totalement extérieur à la situation et que je devais la juger sans tenir compte de mes émotions?

    Vous devez également tenir compte des émotions ressenties par vos personnages et à la façon dont elles les affectent. Voici également ma petite liste, non exhaustive encore:

    • Peur: vous connaissez les symptômes de la peur (jambes molles, sueurs froides...). A quel point votre personnage est-il affecté?
    • Colère: votre personnage répond-il à la provocation de son adversaire? Se laisse-t-il aveugler ou non? Va-t-il entrer dans une transe berserk?
    • Souffrance: votre personnage va-t-il se recroqueviller sur lui-même ou expulser son chagrin en dehors? Si dernière option, sous quelle forme?
    • Joie
    • Peine
    • Amour

    Je disais plus haut que la fiche perso était complètement inutile; mais si vous avez une mauvaise mémoire, les informations sur le caractère et l'histoire personnelle peuvent vous être utiles en début de récit -une fois que vous serez habitué(e) à "jouer le rôle" de votre personnage, vous pourrez vous en défaire.

     

    Voilà! Je clos ici cet article sur les bases d'un récit: l'intrigue et les personnages. En espérant qu'à défaut de vous être utile, l'article vous aura plu! A une prochaine fois!!

    >Retour à la liste des tutoriaux


  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Mars 2016 à 20:59

    Plusieurs choses :

    1) J'ai écris une Fanfiction sur AS et j'ai même fait des fiches de mes persos ! ;) J'ai même l'idée d'une deuxième que j'ai commencé à écrire...

    2) Je vois pas pourquoi t'aimes pas les histoires d'amour (oui, ça c'est moi tout cracher)

    3) SI : Système internationale, EP : Episode, P1,P2,P3... : année de médecine, D : j'ai pas encore trouver, SF : Scienve fiction. Désolée, mais c'est comme ça que j'ai vu tes abréviations ^^

    Tu penses vraiment que savoir comment l'histoire va finir nous permet de ne part partir en steak ? Je veux dire, je ne sais jamais vraiment la fin d'un chapitre avant de le commencer. Je vois sur le moment comment ça part. sS ça me plait pas, j'essaie d'arranger.

    C'est pas bête de se demander ce que les personnes qu'on connait aurait fait dans tel ou tel situation.  Personnellement, je ne l'ai jamais fait. Mais d'après mon expérience, on est pas obligé de le faire. Ce qu'il faut faire surtout, c'est passé beaucoup de temps avec son personnage. Ca peut paraître bête ce que je dis là, mais je le pense vraiment. Plus on pense à son personnage, plus on se demande comment il va réagir dans les situations où l'on se trouve soit même et comment on voudrait qu'il réagisse. Mais d'un côté, je pense que nos personnages ne nous appartiennent pas vraiment. On les aime à la folie, on voudrait les épouser si possible, et ce que je viens de dire n'ajoute pas un argument à la phrase précédente... Nan, mais sérieusement, j'ai vraiment des personnages que j'aime autant que ma famille ! Pour en revenir à ce que je voulais de dire, je viens de lire une interview de Kiera Cass qui a écrit La Séléction, t'aimeras surement pas Chik-Chik parce que c'est trois bouquins qui ne font que raconter une histoire d'amour. Mais ce qui m'a interpellé, c'est qu'elle demandait à son héroïne ce qui se passait ensuite dans son histoire. Comme si c'était une vraie personne et qu'en fait, elle, n'était que la personne qui racontait son histoire, comme si elle ne l'avait pas inventé !

    Une dernière chose, un conseil cette fois : je pense qu'il faut écrire plusieurs fois l'histoire. C'est à dire qu'il faut l'écrire une fois, faire une énorme brouillon. Arriver à la fin. Personnellement, j'ai besoin d'écrire une histoire de façon chronologie, ou plutôt, comme je voudrais que le lecteur le lise à la fin. Donc je ne peux écrire la fin qu'une fois tout le reste écrit. C'est pour ça que pour moi, il faut tout écrire. Et même si c'est mal écrit, c'est pas grave. C'est comme si je me détacher d'un poids et après, je peux y revenir beaucoup plus sereinement. Je relis tout, une ou deux fois. Je pense que c'est comme ça qu'il faut faire.

    Bien sur, tout ce que je dis s'applique à de grosse histoire. Pas des Bouts d'histoire...

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 10:51

        1. après je l'ai pas lue :D (j'ai jamais rien lu de long de toi en fait. O.o) je parle surtout de mes expériences sur des "jeunes" blogs Ekla. Et j'en ai vu plus qui font toutes les fiches de leur perso super sérieusement, puis 3 chapitres de merde, puis qui arrêtent, que de gens qui font super sérieusement toutes leurs fiches perso et qui finissent haut la main leur récit. u.u

        2. parce que ça me fait pleurer ;_; c'est trop niais, je préfère la baston. 8D

        3. putain tu m'as encore tuée x) pis si tu veux y'a le cycle D pour Doctorat (en 3 ans: D1, D2, D3) x)

        Ben en ce qui me concerne, ça m'aide à me diriger, mais surtout quand je n'ai pas fait de plan ^^ et faut dire que j'ai une propension improbable à partir en steak. Mais moi ça m'aide énormément, par exemple si je sais que dans ma fin je veux qu'il se passe tel truc avec tel perso, ben je peux pas le tuer (même si ça arrive que j'en aie très envie). Si je sais qu'à la fin tel perso sera dans tel état, je sais ce qu'il faut que je fasse pour en arriver là. Etc.

        On avait déjà parlé du temps qu'il faut passer avec ses persos, il me semble ^^
        Pour moi je dois dire aussi qu'il y a des moments où je n'ai pas on va dire, la compétence de réfléchir profondément à mes persos (sinon ils se mettent à me ressembler et j'arrive pas à m'en défaire), donc je décalque leur caractère sur des gens que je connais bien: ça me permet de les rendre réalistes, plus humains si tu veux, et en même temps je suis sûre de ne pas leur changer de caractère tout d'un coup si par exemple j'écris une scène en étant fatiguée et que je veux faire réagir mes persos comme de la merde, savoir qu'ils sont calqués sur telle ou telle personne me permet de rester dans la même ligne de comportement.

        Après évidemment si tu peux ne pas le faire, c'est mieux! :D
        Et oui, ce genre d'auteur c'est étonnant quand même... j'aimerais bien arriver à ce point-là :3

        Ah putain c'est pas con, mais pour moi c'est tellement évident que j'ai pas pensé à le préciser... je relis chacun de mes textes au moins 3 fois (même les chapitres de still alive que j'écris et publie à la one again en vrai ils sont relus et re-relus pour vérifier que ça reste un minimum cohérent). Je devrais le rajouter dans l'article en fait parce que c'est vraiment important.
        EDIT: je peux piquer ton bout de commentaire? (bien sûr je dirai que c'est de toi hein u.u) je le trouve vraiment super bien fait, et pire, j'arrive pas à le rédiger à ma sauce ;_;

        (*chuchote* ça on avait compris, mais chut, ne lui dites pas ^^)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 14:35

        1) Tu peux toujours trouver ma fiction sur AS. J'ai le même pseudo, donc... Par conte, mes fiches n'étaient pas très poussé, je pense. Je les ai fait vers la fin et franchement, ça n'ajoutait rien à l'histoire. Mais vu que je les avait faites, je voulais les partager.

        2) Rolala, comment t'es !

        3) Oh, D pour Doctorat, c'est pas mal du tout ! ;)

        Oui, je vois ce que tu veux dire. Après, je pense qu'on est pas obligé de partir en steak même si on ne sait pas encore très bien où on va. Mais je pense aussi qu'il faut beaucoup penser à son histoire avant de commencer  l'écrire. Même si on a pas précisément la fin, peut être qu'il faut en avoir une idée.

        Oui, on en avait déjà parler. Mais c'est super important !

        Tu m'as fait pensé que récemment, j'ai écrit une scène où le héros s'est énervé. Mais vraiment énervé tu vois, il en pouvait plus de tout ce qui lui arrivait. Je ne me souviens plus si j'étais énervé ou non quand j'ai écris ça... Mais en tout cas, je savais que dans le chapitre suivant, il devait être tout aussi énervé et qu'il fallait que je l'écrive rapidement pour être dans le même état d'esprit. Ce qu'évidemment, je n'ai pas fait --' Mais je pense aussi que par le fait qu'il se soit énervé là où je ne l'avais pas prévu, certaines choses ont été révélé plus rapidement. Je voulais qu'il dise ça à ce moment là, et c'est seulement après que je vois comment les autres persos vont se débrouiller par rapport à ce qu'il a dit... Je me suis rendue compte aussi, il n'y a pas longtemps que mon personnage principale féminin pouvait pleurer. Alors que j'avais imaginé de quelqu'un de tellement fort qu'elle voulait garder tous ses problèmes pour elle même, sans jamais se plaindre. Mais après, je me suis aussi rendue compte qu'elle ne pleure que quand elle se trouve avec l'homme qu'elle aime. Elle n'aurait jamais été comme ça avec sa famille ou ses amis. C'était juste avec lui. C'est sympa aussi de découvrir que mon héros peut s'énerver contre la femme qu'il l'aime alors que quand je l'avais imaginé, il la suivait toujours de partout sans jamais trouver rien à redire, et sans se plaindre...

        Personnellement, je ne l'ai jamais fait. Je dit pas ça pour me vanter, c'est juste que cette idée ne m'est jamais venue. Mais je trouve qu'elle est intéressante pour ceux qui ont du mal.

        C'est facile de faire ça, en fait ! ;) Tu lui demande ce qu'il pense de cette histoire, faut l'imaginer comme si c'était une vrai personne. Personnellement, je leur parle à voix haute moi, de temps en temps... Bref et comme ils ont leur personnalité propre, tu sais ce qu'ils vont répondre en fonction de ça.

        Oui, tu peux prendre un bout de mon commentaire ;) Oui, c'est important la cohérence. C'est pour ça que la première fois qu'on l'écrit, on peut vraiment écrire n'importe quoi. C'est après qu'on arrange tout.

        (je sais bien que t'avais compris, mais ce que je voulais dire, c'est que ce n'est pas du tout la même approche avec une histoire et un Bout d'histoire. Un Bout d'histoire, mes personnages ne sont vraiment pas approfondie. Ils font l'action que je veux leur voir faire et c'est presque fini. C'est rare qu'ils m'étonnent ou que j'apprenne quelque chose que je ne savais pas)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 15:34

        1. d'accoure :3
        ah oui tu t'es carrément tapé un kiff ^^

        2.  ... bourrine? :D

        3. Merci merci ;)

        on vient de doubler la longueur de la page en genre 3 commentaires. on est des génies. x)

        Ben, je pense que c'est constructif de savoir un peu où tu vas, même si tu connais pas exactement exactement la fin... J'veux dire, tu dois bien connaître les éléments principaux et donc au moins un bout de la fin.

        C'est pas faux :3
        Bah après c'est la façon dont ton perso évolue, ça fait découvrir plusieurs facettes de sa personnalité, mais ça doit être cohérent... j'entends un personnage ne peut pas chialer devant un film d'horreur de type goritude gratuite (j'entends torture dans cet exemple en fait) et à côté éprouver du plaisir à voir la souffrance d'autrui. Tu me suis?

        Ah bon? Moi j'ai jamais réussi... u.u je veux dire, je me projette trop dans mes persos x)

        Merci ^^
        Ben heureusement ^^ se relire c'est super important, parce que si tu fais des ellipses sur des trucs importants ou si tu mets une grosse incohérence dans ton premier jet, ça permet de les repérer etc.

        (c'est normal, tu ne passes pas beaucoup de temps avec eux :3 puisque tu écris juste une scène en fait.)

         

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 16:50

        1) Exactement ;)

        2) Je suis censée répondre quoi ? ^^

        3) :)

        Oui, c'est pour ça que je nous aime ! ;)

        Oui, je suis d'accord. Faut avoir une idée de la fin, même si ce n'est vraiment qu'une idée. Par exemple, si les héros survivent ou s'ils meurt tous. Si le monde dans lequel ils vivent va changer du tout au tout, ou que leur passage sur cette planète ne fera ni chaud ni froid aux habitants...

        Oui, c'est vrai que ça serait bizarre d'avoir un personnage comme ça. Mais après, il ne faut pas oublier qu'un personnage peut évoluer. Par exemple, moi j'ai un perso qui au début de son histoire ne voulait pas toucher une seule arme et s'il le faisait, c'était vraiment à contre cœur parce qu'il devait protéger ses amis. Mais vers la fin, il apprend sérieusement à s'en servir. Et il veut même s'en servir, ce qui le dégoûte un peu tout de même... 

        Certains de mes persos, pas tous (surtout les héros en fait...), me suivent toute la journée --'

        Oui, c'est ça.

        (Oui, c'est ça. Mais pourtant aussi, il y en a certain que je n'oublie pas facilement. Je veux dire, quand je me remets un peu dans l'histoire, j'arrive rapidement à me rappeler le caractère de chacun...)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 17:44

        2. yécépa

        on est des génies :')

        Oui. Pour moi j'aime bien avoir un point de vue un peu plus précis, mais c'est l'idée.

        Oui, un personnage peut évoluer du moment que cette évolution est logique: si un pacifiste devient une furie de guerre pour aucune raison, ça va pas... mais s'il y a un suivi de l'histoire et de la psychologie du personnage, des explications et des événements qui justifient ce changement, alors ça entre dans l'évolution du personnage.

        C'est pas la même chose du tout! u.u moi je transpose mon caractère dans mes personnages, toi tu transposes tes personnages autour de toi!! C'est pas pareil du tout!

        (euh... là c'est juste toi. Yécépa quoi dire. :3)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 18:25

        2) Ah.

        Ouaip !

        Je comprends.

        Oui, c'est sur, s'il n'y a aucune raison à son évolution, ça va pas trop...

        T'as raison. En plus, c'est trop bien dit ! ;)

        (Je suis bizarre, je sais...)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 18:41

        Par contre nos commentaires diminuent très vite de taille :')

        Merci, merci ^^

        (bah c'est pour ça que je t'aime bien moi :3)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 20:26
        Oui, c'est vrai ^^

        (Je crois que tu l'as dis deux fois aujourd'hui !)
      • Dimanche 27 Mars 2016 à 20:30

        (c'est la 3e fois je crois ^^)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 21:48
        (Possible)
      • Dimanche 27 Mars 2016 à 21:58

        (pourquoi?)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 22:32
        (Quoi pourquoi ?)
      • Dimanche 27 Mars 2016 à 22:44

        (comme ça)

      • Dimanche 27 Mars 2016 à 23:35
        (Ok…)
      • Lundi 28 Mars 2016 à 12:43

        Yécé, yéçoui bizarre u.u

      • Lundi 28 Mars 2016 à 18:03

        Bienvenue au club ! ;)

      • Lundi 28 Mars 2016 à 18:09

        Coupine!!

      • Lundi 28 Mars 2016 à 18:20

        ! YEAH ! :D  

      • Lundi 28 Mars 2016 à 18:21

        YEAH!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :